« Mais à quoi ça va servir, au juste? »

Au CAAP, nous entendons souvent cette question. Beaucoup de personnes se sentent impuissantes face à notre vaste et complexe système de santé.

Le Régime d’examen des plaintes est un moyen rapide et gratuit qui permet de faire corriger des situations, d’éviter que des erreurs se reproduisent, de comprendre ce qui est arrivé ou parfois même d’obliger les ordres professionnels à rappeler les bonnes pratiques à leurs membres. Porter plainte, c’est une action citoyenne qu’il faut valoriser, car un droit existe vraiment quand on le fait reconnaître.

Tout le monde en sort gagnant !

Il faut comprendre que le régime n’opère pas dans une perspective « punitive », mais « corrective ». Bien entendu, rien ne vous empêche de procéder dans un autre moment à un recours judiciaire, mais le CAAP n’intervient pas dans de tels recours ; il vous faudra alors faire appel à un avocat.

Les professionnels et les pratiques dans le réseau peuvent sembler intouchables ; nous avons peur d’être jugé ou de faire face à des représailles. Pourtant, les intervenants du régime sont au service des usagers et ont un devoir d’impartialité de par la loi.

Et surtout, vous pouvez demander l’aide du CAAP en tout temps afin d’être assisté dans votre démarche.